Recommandations aux auteurs

Les opinions défendues dans chaque article n’engagent que leurs auteurs et elles ne sauraient être imputées aux institutions auxquelles appartiennent ces chercheurs ou celles qui ont financé leurs travaux. Le contenu de la revue Marketing Territorial peut être utilisé librement pour l’information personnelle du lecteur, ses recherches ou son enseignement, dès lors que la source est mentionnée. L’utilisation d’images ou de textes issus de la revue Marketing Territorial sur des sites Internet est soumise aux règles habituelles des droits de citation, c’est-à-dire limitée à de brefs extraits portant mention obligatoire et précise de leur source. Des autorisations de reprise plus étendues, voire intégrales, peuvent être accordées par la revue sur demande expresse. La consultation de RMT interdit toute exploitation commerciale ultérieure et toute altération du contenu. Des autorisations de reproduction peuvent être accordées, dans des conditions à négocier avec l’administration de RMT.


© Revue Marketing Territorial - Tous droits réservés


La revue Marketing Territorial est une source dinformation en libre accès, l'auteur cède intégralement ses droits ce qui donne l’autorisation à la revue de publier son article. Toutefois, les auteurs peuvent déposer leur article sur la plateforme HAL SHS avec référence explicite à la RMT. Pour cela, nous demandons de bien veiller à ce que le texte soit identique strictement.

 

Règles de présentation des textes


Pour être évalué par le comité éditorial de la revue Marketing Territorial, un article long ou une synthèse de production scientifique ne doivent pas avoir été publiés auparavant ni soumis dans le même temps dans une autre revue. En revanche, une déclinaison d’article déjà publié est envisagée dès lors que l’éloignement est suffisant et que l’approche Marketing territorial est privilégié pour RMT.

Les propositions de textes destinées à être publiées dans RMT doivent être envoyées par fichier électronique, au format Word, à l’adresse suivante : revue(point)rmt(arobase) gmail.com

La procédure d’évaluation en double aveugle nécessite une temporalité lente qui se compte en mois mais que nous nous efforçons de rythmer en semaine. Le texte est envoyé pour évaluation sans mentionner de noms d’auteur (ni apparition du nom dans la création du document Word, soyez vigilent) et les avis des évaluateurs sont transmis sous anonymat. La version finale doit être validée par le rédacteur en chef et le directeur de la publication avant sa mise en ligne. Tout article accepté est librement accessible sur le site de la revue Marketing Territorial.


La relecture critique d’un article comprend une appréciation du contenu scientifique, de la structure du texte, de sa clarté et de sa fluidité, la concordance du titre avec le texte, la qualité des illustrations, tableaux et documents... L’intérêt et l’originalité de la proposition, la démarche méthodologique, la qualité de l’analyse ou de l’argumentation sont évalués avec une bienveillance de la part des spécialistes. En retour, il est attendu un engagement fort d’emblée de la part de l’auteur qui doit veiller à proposer un texte relu attentivement (orthographe, coquilles typographiques…) dont le respect des normes éditoriales doit être fermement tenu afin de faciliter la publication. 

Un suivi daté des étapes apparaît dans le processus d’évaluation et il convient que chacune des parties s’engage à conserver un rythme qui ne doit en aucun cas dépassé un an, sinon le texte est retiré de l’évaluation et pourra alors être proposé ailleurs.


La bilbliographie

 

La mise en page des articles scientifiques est le chantier lourd et chronophage de toutes les revues scientifiques. La culture de bénévolat des revues académiques aboutit à des tensions avec :

  • d’un côté, des auteurs qui doivent mettre en page leur propre texte de manière précise, en supplément du travail d’élaboration intellectuelle. En plus d’être évalués scientifiquement, ces chercheurs doivent être des secrétaires de rédaction.
  • de l’autre côté, des coordinateurs de revue qui agissent bénévolement et essaient de conserver un rythme à la publication des numéros. Aussi, lors de la dernière étape qu’est la diffusion, après les multiples difficultés à respecter les délais, garantir les critères de publication (taille, structuration, bibliographie adéquate…), il n’est pas envisageable de les solliciter pour harmoniser la bibliographie, en plus de repérer les ultimes coquilles.
  • enfin, le rédacteur en chef met en page, lui aussi bénévolement, les textes, ce travail est possible si et seulement si les articles sont en parfaite écriture et respect des normes.

En conséquence, pour la réalisation de ces différentes étapes de manière harmonieuse, la bibliographie, située après la conclusion de l’article, doit respecter les normes APA. Définies par l’American Psychological Association pour les publications et écrits scientifiques dans le domaine de la psychologie et des sciences du comportement, ces règles éditoriales spécifient l’ensemble des éléments relatifs à la présentation des articles scientifiques : mise en page, structure du texte, style d'écriture, syntaxe, citations dans le texte, références bibliographiques, tableaux et graphiques... Les normes APA sont aisément consultables sur le web et font référence dans la recherche académique.

Nous soulignons que l’auteur est le seul responsable de ses propos et de la présentation de son article (normes bibliographiques incluses).

Ainsi, dès lors qu’un auteur ne rendra pas un texte en bonne et due forme, la diffusion aura tout de même lieu, sans perfection, et il sera le seul responsable de l’état de la présentation de la bibliographie. La revue se réserve toutefois le droit de bloquer la diffusion si le travail final de la bibliographie n’est pas réalisé de manière suffisamment présentable. Enfin, les auteurs sont responsables du contenu de leurs contributions, de l’exactitude de leurs citations, de leurs références et du droit légal de publier le matériel proposé. Ils ont la responsabilité d’obtenir la permission écrite, si nécessaire, de reproduire des données protégées par un copyright. L’origine des données sera indiquée dans l’article, soit au sein des remerciements, soit au sein des légendes. Les auteurs s’engagent à fournir à RMT des textes, illustrations et clichés libres de droits. Techniquement, nous invitons à remettre le travail non-textuel sur support powerpoint ou de copier les éléments visuels sur des pages de diaporama, ce qui facilite le travail de publication.

 

Format des textes


> Les articles doublement évalués

La taille des articles correspond à celle des revues académiques standards. Ainsi les articles longs seront autour de 45 000 signes espaces compris. La bibliographie nest pas limitée tant que chaque indication se justifie comme contribuant à une meilleure compréhension. Nous rappelons que plus le texte est concis, plus sa pertinence peut être révélée, aussi les formats de 30 000 signes sont préconisés.

 

> Les synthèses de la production scientifique

La taille des articles est condensée mais reste libre. Comme il sagit de traiter de synthèses sous formes diverses, la liberté est grande mais lanimation du propos, à laide de documents (posés sur diaporama powerpoint) est recommandée pour illustrer. Diagramme, schémas, tableaux, iconoraphies... sont possibles. 20 000 signes sont préconisés mais pas imposés.

 

> Image et Territoire

Larticle unique par numéro est de format libre dès lors que cest pertinent. Là aussi, tout support peut être ajouté au texte (posé sur diaporama powerpoint). La production écrite sinscrit comme un apport à létude scientifique de ce qui rapproche, relie, oppose, combine... Image et Territoires.